Observatoire الملحظ
Derniers articles آخر ما نشر
Page d'accueil الاستقبال
KHEREDDINE 2015-2016 أين المبادئ
Signaler l'abus: plainte ou information
www.ho-net.net presentation
2011-2012تونس:مسائل راهنة
Profils de detresse humaine
QUESTIONS URGENTES
Tunisie: bien etre ou savoir faire?
Tunisie : confiants, ou credules ?
Cafeteria Culturelle منتزه ثقافي
Parole à l'image (1)
Gestion des Catastrophes التصرف في الكوارث
Offres d'assistance ou demandes d'aide
Declaration universelle: Les Textes des droits de l'homme:
Micro-mensonges et tyrannismes pour macro nuisances!
Comment promouvoir les droits de l'homme?
Changements climatiques
Rapports a propos du net et la condition humaine (dh)
=> Rapports 2009 de Amnesty et sur le web
=> Rapport 2010
=> 2009-10: Sdf et pauvres manipulés
=> Rapport 2008
=> Des femmes...:résumé2010
=> 2009 : Soucis SANITAIRES
=> Epidemies et problemes communautaires similaires
=> Questions sans réponses de la democratie naissante
=> La guerre: les dessous du danger et du desordre
=> Déclaration des droits des hommes et des citoyens
=> Aperçu des droits de l'homme et des institutions 17octobre 2011
=> Questions humaines et institutionnelles ( rapport de 2011 )
=> Nos Institutions dans la lumiere des devoirs et des defis
=> متابعة للوضع الصحي في شتاء 2012
=> Compte rendu arabe sur une pandemie
=> Droits et institutions: bilan de 2012 1e partie
=> Bilan 01.2016
Articles jadis masques depuis l'été 12
عربي
Environnement et civilisation
Guide Urgences Santé
ENGLISH
Vulgarisation du web
Mon internet
Annonces tous azimuts!
Impacts sociaux du web
Criminalité
Histoire de l'internet
Actualites internet et computering
Le sens des mots : Glossaire
Le tour du monde
Histoires dans la vie
Soutenez Chatt eljerid: merveilles du monde
Abonnement des mises à jour,Newsletter
Livre d'or
Contact
Search site
Qui suis je
ALMADIAFA Forum
Observatoire: Contenus masques du 5 au 12 juin 2012
Plan du site
Opinions
 

Rapport 2010

                                                                   
                             
 


                                                           Rapport 2010

Prologue:Le passé plus qu'avancé.

 Ce début de la 2ème décennie du vingt-et-unième siécle parait trés reculé du point de vue 
juridique que par exemple la civilisation romaine si esclavagiste , sur 2 points:


1/Absence de lois qui empêchant les citoyens de dire et publier 
ce qu'ils pensent et aucun n'a le droit de diriger la pensée du libre peuple (il n'y avait 
pas de censure à Rome. La loi Romaine l'interdisait).Et dejà en ces temps reculés il y avait une crainte qu'un censeur félon abuse de la 
confiance qui lui est donnée pour étouffer un scandale ou taire une injustice en cachant 
l'affaire dans la solitude de son bureau ou "en jugeant sa publication comme pernicieuse".
 
2/ On trouve de nos jours des cas conformes à l'idéal de non-censure. Mais le deuxième trait du génie citoyen romain 
n'est nulle part égalé : garantir la justice en  garantissant l'indépendance des avocats 
en leur refusant les honoraires."seuls les cadeaux nous sont permis" , dit Cicéron. De nos 
jours des avocats refusent de plaider quand ça leur chante même s'ils sont sûrs de rafler 
la moitié des dommages et intérêts ! Et des entités de défense des droits de l'homme 
(dont l'égalité devant la loi) préviennent t leur audience que leur mission ne consiste pas 
en l'octroi d'avocat.
Une justice qui n'est pas assez pourvue en capital humain, financier, et médiatique 
risque de ne pas aboutir.

Sur le net,on  remarque que tous les sites, même  ceux qui sont élus meilleurs sites communautaires,
ne mettent pas des sections de :
* forums des droits de l'homme
* forums du suivi et  contrôle (du commerce, des lois...)
* forums, en temps réel, d'entraide
* forums de rencontre et  marriage
* forums des découvertes et nouveautés.
* forums des exclus du net (pour les non  connectés...) 

On a l'impression qu'on s'occupe du cheval plus que du chevalier.Un excès  d'esprit chevalresque? Ou une extension du principe  zoologique de non 
intervention dans l'équilibre naturel en place?
 
 

I. Aperçu général:

1/ Les misérables, ou cas de détresse économique et sociale, de toujours, subsistent partout. Une répression indirecte sournoise est le lot de toute tentative d'en parler sur le net ou dans l'art. 

2/ Le peu de souci des états et des associations pour la condition humaine s'est révélé douloureusement lors des catastrophes naturelles en Tunisie et dans le monde: inondations, épidémies, séismes etc. L'exemple de Haïti est frappant: le séisme mal géré à encore engendré une épidémie de choléra,exactement comme dans l'antiquité! 
Le début du 21ème siècle qui a donné l'internet aux individus favorisés pour leur procurer plus de savoir et de loisirs, n'a pas su donner aux populations défavorisés une protection contre un barrage qui s'écroule de délabrement ou un tremblement de terre.
  
3/ Les municipalités, et similaires organismes de pouvoir local, continuent de mépriser tout rôle dans la garantie du droit et du bien être populaire. Leurs responsables, surtout âgés, méprisent toute implication sur le terrain auprès de citoyens dans le besoin ou sans soutien...etc, même dans le cadre de leur compétence professionnelle comme médecin ou juriste.

En même temps ils s'impliquent personnellemt et financièrement (sur le compte des budgets municipaux) pour des activités culturelles, des festivals à présentations multiples en 1 seule journée sans spectateurs et des dépenses pour travaux inutiles. 

4/ Le droit à la santé est bafoué en public: absence de toute supervision de la présence du personnel, dépenses pour embellir les portes d'entrée de l'hôpital alors que les services de consultation manquent d'aération, d'hygiène et d'organisation.

5/ La manière dont se déroule l'action pour les droits de l'homme (exemple: lui donner un cadre de ciné-club non solidaire ou de discussions philosophiques...) nuit aux droits de l'homme et à la conscience du public.

6/ Un retour est nécessaire  sur les anciens dossiers ( et vérifier aussi que certains d'entre eux ont été acheminé dans le circuit de d h ) ; car comme on a vu les partis et organisations avaient parmi eux des agents des gouvernements. Et en plus les défensurs des droits de l'homme (locaux et extranationaux) avaient trop pris l'habitude de parler aux activistes et hommes de partis au lieu de parler direct aux plaignants d'atteintes aux droits essentiels de l'homme. 
Certains défenseurs dh avaient aussi trouvé plus facile de répondre à un plaignant :" le gouvernement nous empêche de nous rassembler"s'il demande une assistance! ( cas non partisans ou cas impliquant une organisation parente).

7/ Le mot solidarité à perdu tout sens et s'avère porteur d'un non sens: l'élite ou le dirigeant pendant des générations  silencieux sur la détresse sociale qui à abouti aux tourments épidémiques de notre époque,ne pourraient pas apporter des solutions. Les intéressés (victimes de la misère et autres violations des droits de l'homme) doivent trouver leur salut dans l'union et lever le slogan de l'ENTRAIDE.

 
II. Les détresses sur le terrain en 2010

1/ Une épidémie s'est déclarée en 2009-10 ‎ dans le pays sans que les institutions et  associations‎ en prennent connaissance, ni ne prennent des dispositions pour la gérer. En même temps des incidents de transmission de maladies‎ à des humains et des élevages ont et lieu un peu avant cette période. Des partis et associations sont indifférentes à cette situation même après leur accès au pouvoir.

3/ Sur internet, l'accentuation du phénomène des sites pièges ou hameçons qui opèrent via MSN pour voler les paramètres de connexion et les identités des utilisateurs du net, en envoyant des liens parfois en alléchant ou en faisant peur.
Et ceci à lieu sous l'indifférence des organisations en place. Et on remarque aussi le mépris des politiciens et des favorisés du net (qui prétendent avoir amené la démocratie) pour les soucis de justice et de vie privée des simples internautes.

4/ Une méthode simple utilisée dans les sites pièges (appelés aussi phishing) pour amener les internautes dans le site sans douter de son identité: tu reçois un mail qui renferme un lien vers un site officiel et connu comme www.nokia.com  mais le lien hypertexte (invisible) est un autre site (ex: NaKIO) qui est en apparence identique, mais appartient à des voleurs. Et cette méthode est simple est accessible à tous dans les fonctions d'édition de texte de la boîte email.

5/ prolifération du scam, message d'arnaque tournant autour de l'argent. Il y en a deux genres

a- proposition de transfert argent d'une personne malade mourante, ( pour moi toujours une femme), ou d'un banquier qui finit par demander le prix du billet d'avion pour venir préparer l'affaire.
b-une fille qui prétend vouloir avoir un ami étranger, et qui finit après des mois de messages d'amour par demander une petite somme pour acheter une robe qui servirait pour une belle photo à t'envoyer.
Ce genre de pratique jette un voile de doute sur les cris de détresse réels sur le net.

6/ Une variété de "hoax" a proliféré qui consiste en un avertissement contre un contact email accusé d'être un virus qui infecte ou détruit ton ordinateur si tu l'ajoutes à ta liste. En fait c'est un mensonge comme le montre le site www.hoaxkiller.com

7/Certains organismes nuisent à leur crédibilité en utilisant des mensonges innocents au cours de leur activité.  

8/ Ce genre de comportement endommage la conscience et le moral des autres.

9/ De nombreuses organisations ont des sites  web ou des pages dans des réseaux sociaux. Cependant elles ne permettent pas d'être contactée par mail ou alors ne répondent pas aux messages.

10/ À la place du pluralisme de partis et de cultures, on a celui des violateurs des droits de l'homme: les régimes oligarchiques violent les dh pour faire taire les opposants, l'opposition  pour infiltrer ces régimes!, les dirigeants des partis pour éprouver leurs membres...etc

11/ La félonie des services de communication de masse, même à l'heure de publication de ce rapport, continue sous différentes formes dont destruction en ligne données sensibles sur téléphone, ordinateur et même les caméras digitales; une autre forme grave est le contrôle en ligne universel ce qui nous suggère qu'on est en face à UN JUSTICIER PRÉVENTIF AU DESSUS DES LOIS.
 
12/ Il est à déplorer qu'une activité sociale sans principes se déploye parfois. Exemple: le pluralisme syndical, parfois présenté comme réaction de la base ouvrière contre une centrale pro-gouvernementale, parfois comme étant initié par le gouvernement contre une organisation historique et démocratique.

III. Questions posées dans le contexte dh
 
1/ Est-il raisonnable de voir des intellectuels qui legitimisent le lynchage s'impliquer dans le domaine du droit?
2/  Est-il raisonnable que les organisations populaires soient gérées par des sectaires? (exemple:des associations, atl,ltdh,clubs caritatifs  observatoire libertés et ciné club etc,  dirigées par un parti de nos jours au pouvoir evinçaient un non affilié politique et même au risque de négliger de grands dangers sociaux).

3/ Sans enquête sur le terrain,ni appel à volontaires, ni écoute des plaignants, est-ce sérieux la défense des droits de l'homme?
4/ L'organisation dh et l'implication dans l'intelligence même préventive est elle acceptable! 

5/ La poly-affiliation ou le changement  d'affiliation des politiciens n'a-t-il pas des conséquences sur le bien être des citoyens?   Un parti d'opposition se trouverait-il contraint à occulter des crimes écologiques et humanitaires par exemple  parce que des amis y ont contribué en tant qu'agents ou membres de l'ancien parti au pouvoir?

 

CONCLUSION

Cicéron parlait aussi, dans ces références à la loi romaine, du dictateur nécessaire aux temps de crises, à exiler en cas de tyrannie ou de corruption. Une symétrie arbitraire avec nos 'actualités'? 

Les faits ( même depuis le début de l'année 2011) prouvent qu'il n'est pas réaliste de toujours mettre en cause uniquement les gouvernements dans un rapport sur les dh... Le fait que l'associatif ou l'opposant untel est agent du gouvernement, c'est plutôt une occasion de mieux servir, pour les besoins immédiats, un cas de droits humains essentiels, dans le secret.

La notion de démocratie, englobe le bien être universel; la participation selon un mode direct universel, et secret; et enfin le contrôle et la responsabilisation.
Et c'est la démocratie la seule garantie du respect des droits de l'homme.



Aujourd'hui sont déjà 26 visiteurs (116 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=