Observatoire الملحظ
Derniers articles آخر ما نشر
Page d'accueil الاستقبال
KHEREDDINE 2015-2016 أين المبادئ
Signaler l'abus: plainte ou information
www.ho-net.net presentation
2011-2012تونس:مسائل راهنة
Profils de detresse humaine
QUESTIONS URGENTES
Tunisie: bien etre ou savoir faire?
Tunisie : confiants, ou credules ?
Cafeteria Culturelle منتزه ثقافي
Parole à l'image (1)
Gestion des Catastrophes التصرف في الكوارث
Offres d'assistance ou demandes d'aide
Declaration universelle: Les Textes des droits de l'homme:
Micro-mensonges et tyrannismes pour macro nuisances!
Comment promouvoir les droits de l'homme?
Changements climatiques
Rapports a propos du net et la condition humaine (dh)
=> Rapports 2009 de Amnesty et sur le web
=> Rapport 2010
=> 2009-10: Sdf et pauvres manipulés
=> Rapport 2008
=> Des femmes...:résumé2010
=> 2009 : Soucis SANITAIRES
=> Epidemies et problemes communautaires similaires
=> Questions sans réponses de la democratie naissante
=> La guerre: les dessous du danger et du desordre
=> Déclaration des droits des hommes et des citoyens
=> Aperçu des droits de l'homme et des institutions 17octobre 2011
=> Questions humaines et institutionnelles ( rapport de 2011 )
=> Nos Institutions dans la lumiere des devoirs et des defis
=> متابعة للوضع الصحي في شتاء 2012
=> Compte rendu arabe sur une pandemie
=> Droits et institutions: bilan de 2012 1e partie
=> Bilan 01.2016
Articles jadis masques depuis l'été 12
عربي
Environnement et civilisation
Guide Urgences Santé
ENGLISH
Vulgarisation du web
Mon internet
Annonces tous azimuts!
Impacts sociaux du web
Criminalité
Histoire de l'internet
Actualites internet et computering
Le sens des mots : Glossaire
Le tour du monde
Histoires dans la vie
Soutenez Chatt eljerid: merveilles du monde
Abonnement des mises à jour,Newsletter
Livre d'or
Contact
Search site
Qui suis je
ALMADIAFA Forum
Observatoire: Contenus masques du 5 au 12 juin 2012
Plan du site
Opinions
 

Nos Institutions dans la lumiere des devoirs et des defis

                                              
PARTAGER sur d'autres sites Share
 


Nos Institutions dans la lumière des devoirs et des défis
(février 2012)

Prologue
Nous sommes à là deuxième phase ( pour le volet endémique des luttes ) d'une époque qui donne aux ' politiques ' comme moyen de réaliser ses objectifs, au lieu du service du pays, la manipulation psychologique . Dans l'arène politique, c'est l'après show-grande-bataille, où toute la moderne histoire montre qu'on commence à liquider les voyous-anciens-exécuteurs pour masquer la mauvaise histoire.
Dans le côté spécifique, l'objectif est d'élargir les violations pour en masquer les cas séparés graves compromettant des ayant devoir...


I* L'assemblée constituante 

1. Le 3 février ont été élus deux adjoints au président de l'assemblée chargés du contrôle de la dépense. Donc  auto-contrôle. Le contrôle n'est pas un pouvoir, c'est un outil administratif, comme le secrétariat ou l'intendence ; il devait être assuré par des fonctionnaires supervisés par une commission paritaire mixte composée des représentants des blocs parlementaires .

2. Les débats montrent que: 
- la gestion du temps est prioritaire à l'efficacité et aux principes.
- le pouvoir de l'assemblée exercible par chaque député est remplacé par celui du président de l'assembée ( il coupe le micro ) et des dirigeants des partis ( vote non secret ).
- les députés ne sont pas autorisés à parler ni de mesures pour soulager la détresse sociale de leurs régions ( question soulevée le plus souvent par des députés islamistes, réduits au silence par le président travailliste ), ni discuter de l'apport donné aux révolutions arabes ni de vérifier les rapports qui le justifient et qui paraissent, comme pour celui de la ligue arabe, plutôt le dénoncer ( question non soulevée ).

3. Une " assemblée constituante civile " est élue le 11 février ( non couverte ni par le tapage médiatique ni annoncée à aucun moment aux citoyens ) qui paraît aussi récompenser des éléments de l'indifférence et de l'oligarchie partisane pourtant dits défenseurs des droits de l'homme ...
 
II* Aperçu général :
 
1. Un incident nous permet de vérifier la nature à la fois des organisations et unions professionnelles médiatisées depuis 2011 et d'une partie de l'islamisme politique et médiatique. 
La présidente du syndicat des journalistes dit sur une radio le 9 février 12 : " pourquoi le gouvernement ne fait pas face aux salafistes emparés de la radio Zitouna, avec le danger représenté par la pensée islamique et  surtout en ce moment ".
La radio Zitouna, islamiste et propriété du gendre du président déchu, homme d'affaires corrompu, enregistre l'intervention et la diffuse plusieurs fois.     Remarque: c'est la première fois qu'on présente à l'appui une preuve de la prétendue ' lutte contre l'Islam faite par le régime ancien et les gauchistes ' . 

2. Le traitement des maladies se fait encore sans suivi surtout des quantités minimales des medicaments selon l'évolution possible de l'état du malade. La prescription d'antibiotiques et leurs quantités non justifiées sont un exemple d'erreurs médicales encore observées.

3. Une réunion à Sfax pour l'unification de partis a eu lieu le 22 janvier dans le théâtre avec une ambiance surréaliste de night club, suivie de propos médiatiques insoucieux de la misère des régions...

4. Le recours à la magie des mots pour promouvoir des choix non démocratiques. Exemple: le président de l'instance des élections défend avec ferveur l'idée de maintenir l'éviction du ministère de l'intérieur de l'organisation des élections en créant une instance permanente de fonctionnaires ( donc un ministère implicite avec possible dérive policière ) et indépendante ( c'est-à-dire même du peuple et de ses expressions politiques tels les partis et même du pouvoir législatif élu.) 
 
5. On observe partout la pratique de défendre une cause sans défendre les victimes et sans donner des coordonnées de contact pour organiser la gestion humanitaire de la détresse et des désastres alors qu'on ne répugne pas la gestion politique et même policière.        
6. Mohamed Abbou ( membre du gouvernement chargé de la réforme administrative; du congrès pour la république, cpr, parti du président provisoire ) dit à la TV le 2 décembre  2011, à l'émission " Tribune politique ": " le peuple n'est pas mûr pour le système parlementaire. C'est notre lecture de la société. "

7. Possible visée malhonnête dans les déclarations, à la TV notamment, sur " la persistence de l'emploi de la torture même après la révolution " sans proposer d'assistance ou des coordonnées de contact. 

8 . L'approche théorique est complètement partisane. Le problème n'est pas uniquement dans le fait de savoir si le régime doit être présidentiel ou parlementaire, ou si la religion doit se mêler de l'état. Il est encore dans le fait de savoir si telle entité est réellement un parti et si elle à le droit de gouverner.

9. On observe des éléments qui inspirent de l'inquiétude au niveau de plusieurs principes importants:
- le respect des institutions.
- le respect de la femme.
- le retour du zèle et du lynchage.
- le respect des lois de protection des animaux  comme la tortue marine.

10. Certains sites des droits de l'homme limitent encore plus  la marge de commentaire et de contact anonyme et/ou direct des lecteurs. Exemple sur HRW.org : le bouton " send article " est disparu en février; " suggérer newsletter " est payant.
   
11. Une manière  de taire des problèmes gênants utilisée couramment et qui peut avoir mis à profit l'esprit de conciliation inhérent à différentes tendances pacifistes : montrer la sympathie, la compassion et l'intention d'aider, puis faire traîner, jusqu'à ce que l'affaire sombre dans l'oubli sinon la crainte.

12 . Comportement policier des indépendants et associations qui consiste à rassembler des informations sur un solliciteur avant toute gestion du dossier, au mépris du risque de complication en cas de détresse et de destruction de preuves en cas d'injustice.

13. Le 26/1/2012 j'étais en train de rechercher une image de 2007 sur mon ordinateur en utilisant le mot-clé ' bateau ' et représente le quai du port couvert d'une large couche jaune de soufre.  L'image reste introuvable et un message sort soudain qui dit:  " des changements ont été fait par par une application connue : seaport.exe " ( inconnue de moi ) .

14. Peu auparavant, j'avais découvert la censure subie sur cette photo qui a donc été supprimée seule et le reste du dossier qui la contient est resté intact, donc par une intrusion en ligne sur mon ordinateur qui cible ce genre de fichier.
L'image montre le quai tout jaune, à cause du soufre qui se déverse depuis des années sur le quai puis dans la mer à cause de la négligence et des moyens de chargements inadéquats, et qui est une cause importante de destruction de la vie marine, et possiblement de pollution et maladies alimentaires . Depuis près d'une décennie j'avais entendu des pêcheurs à la ligne, des ouvriers des entreprises voisines du port, des passants etc parler de leurs " yeux qui  brûlent quand ils passent dans le voisinage, tellement l'air est chargé de poudre. Le plongeur trouve aussi un fond marin jonché de carcasses de crustacés et de couleur jaune.  Et j'ai moi même visionné une marée jaune sortir du goulet ce qui suggère la dispersion des dégâts hors du port aussi. Et il y a des gens qui ont voulu supprimer la photo. 

15. les infos sur la démission de groupes de cadres de partis ( exemple le 27/1 à propos de 170 cadres du fdtl, forum démocratique du travail et des libertés, parti du président de l'assemblée ) ne reflètent aucune activité réelle puisque les cadres de ce parti n'essayent pas même d'agir ou avoir des contacts  avec le public.

16. Les institutions islamistes, surtout la radio Zitouna qui se permet de parler ouvertement rassurée par l'inexistence de liens officiels avec le parti dont elle défend aussi la politique, diffuse un discours contre scientifique et contre historique qui a parfois un ton de violence et de haine ( " nous devons nettoyer le pays,...laissez construire le pays..." comme polémiquant avec une partie qui appelle à arrêter le travail; propagande pour un homme qui guérit la sinusite, la surdité, la cécité, l'allergie etc par la piqûre d'abeille, propagande pour une association qui  a " commencé avec la révolution libyenne puis s'est occupé des régions du pays " non l'inverse ce qui continue toujours... ).

17. Diriger par le mensonge. Exemple : il n'y avait pas de culture. Donc un peu c'est bien déjà. 

18. On comprend à présent pourquoi la médiatisation des menées mensongères de Bush du genre envahir l'Iraq pour masquer les injustices internes ... ne trouvait pas d'enthousiasme: la raison est l'intention de les calquer. (Voir point 1)

19. Les journaux parlent de plusieurs cas de désignations de parents  des anciens " prisonniers de ben-ali " dans leurs ministères.

20. La composition du gouvernement, des instances fondatrices, des associations et de l'assemblée constituante a  d'autres aspects inquiétants: 
- des individus inconnus sont présentés comme d'anciens militants extra-dévoués ( " après une journée de travail de 10h il passait sa soirée à blogger et dévoiler les injustices contre les libertés " ). D'autres seraient des présidents d'instituts internationaux des droits humains mais impossible de les joindre.
La prétention d'indépendance de ses éléments contribue juste à leur éviter une part équitable dans la solution des problèmes et aboutit à méprendre les gens sur l'urgence de combler le vide institutionnel.
- dans l'assemblée, au moins 3 familles siègent: deux frères, un couple ou deux maris et femme,  des noms de familles célèbres ou non dans notre histoire se répètent.... 
Il serait bon de citer ici aussi, hors thème, un propos inquiétant dit par une député islamiste le 1 mars 12: " ... comme si la révolution qu'on a fait n'est pas celle de la dignité mais celle des affamés et ils veulent la changer ainsi. ..."   - un conseiller pour les affaires politiques est affecté à la présidence du gouvernement. Un membre du parti islamiste. 

21. L'UGTT maintient la grève des employés municipaux commencée autour du 20 février malgré les pluies parfois diluviennes qui se mélangent aux amas d'ordures dans les rues. Il n'a soulevé que la question des primes et pas la détresse financière et hygiénique des employés. Il pouvait recourir à des formes anciennes de solution des problèmes: entraide, faire les dépenses nécessaires et y contribuer, surtout pour l'équipement hygiénique. Mais depuis longtemps tous font un bizarre sacrifice: pousser l'austérité, pour épargner les crises au peuple, au point de laisser déguerpir les gens dans le dénuement et la crise de sous-consommation.       

conclusion 

1* Il nous faut une caisse nationale de protection des victimes potentielles de changements partisans.  Les révisions l'imposent.

2* Pendant 30 ans depuis 80, les partis et organisations   anciens ont abandonné le bas peuple pour exister et consolider le système; cela a engendré des épidémies et des misères. On leur redonne à présent la confiance parfois sous de nouveaux cadres qui éliminent en silence leurs critiques parfois sous l'accusation de " vestiges de l'ancien régime ". (  cette allégation a été utilisée par des manifestants; puis par des islamistes; puis par des membres du gouvernement et ceux là l'ont fait parfois plutôt comme promotion par la critique pour des éléments réellement peu crédibles ou juste pour éluder les problèmes. Etc.

3* Les problèmes de la politique populaire et de l'humain ne sauraient avoir une réponse purement technique voire individualiste, prophétique ou exclusionniste.


Aujourd'hui sont déjà 26 visiteurs (123 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=