Observatoire الملحظ
Derniers articles آخر ما نشر
Page d'accueil الاستقبال
KHEREDDINE 2015-2016 أين المبادئ
Signaler l'abus: plainte ou information
www.ho-net.net presentation
2011-2012تونس:مسائل راهنة
Profils de detresse humaine
QUESTIONS URGENTES
Tunisie: bien etre ou savoir faire?
=> Pour ce blog: Annonce d'un emploi
=> Poesie: volonte de la Tunisie
=> L'elite et les mamipulations facebook
=> A propos des solutions économiques
=> Agression sournoise
=> Idees essentielles pour le système democratique
=> Poisson d'avril:Lettre ouverte au general
=> Pannes de mon ordinateur juin-juillet
=> Democratie, republique , et paix
=> Bateau , culture, et vie de groupe
=> Contrat social (projet)
=> Une scene facebookienne
=> La critique de la derive policiere
=> Ville de Sfax,monde de Travail, et droits de l'homme
=> Ce moquer de la detresse des gens !!!
=> L'elite et la democratie
=> Concepts de politique, d'election, et de promotion sociale
=> Constitution , projet
=> La veritable identite du grand brule
=> Questions humani-politiques sans parties interessees
=> La desertification menace (lien)
=> Legitimite du gouvernement , et prerogatives de la constituante
=> Rapport des acquis humanitaires et populaires
=> La grande glorieuse et exceptionnelle réalisation politique
=> Blague : Illegitimite non contagieuse !
=> Promouvoir la condition du peuple ou remodeler le modele social ?
=> Elections et constituante en ce temps
=> Responsabilite partagee entre paricipants politiques
=> Actualites democratie : etat islamite dans la rue
=> Bilan rapide de quelques questions sensibles
=> Prix Nobel: Si le show ploutocratique reconvertit l'esprit
=> PAUVRE JUSTICE
=> Aperçu sur le discours de la vice presidente de l'Instance supreme
=> Aperçu des droits de l'homme et des institutions
=> Clin d'oeil TV aux emigres clandestins
=> Blogging qui es-tu?
=> L'arbre du militantisme qui cache la foret de desastres sociaux
Tunisie : confiants, ou credules ?
Cafeteria Culturelle منتزه ثقافي
Parole à l'image (1)
Gestion des Catastrophes التصرف في الكوارث
Offres d'assistance ou demandes d'aide
Declaration universelle: Les Textes des droits de l'homme:
Micro-mensonges et tyrannismes pour macro nuisances!
Comment promouvoir les droits de l'homme?
Changements climatiques
Rapports a propos du net et la condition humaine (dh)
Articles jadis masques depuis l'été 12
عربي
Environnement et civilisation
Guide Urgences Santé
ENGLISH
Vulgarisation du web
Mon internet
Annonces tous azimuts!
Impacts sociaux du web
Criminalité
Histoire de l'internet
Actualites internet et computering
Le sens des mots : Glossaire
Le tour du monde
Histoires dans la vie
Soutenez Chatt eljerid: merveilles du monde
Abonnement des mises à jour,Newsletter
Livre d'or
Contact
Search site
Qui suis je
ALMADIAFA Forum
Observatoire: Contenus masques du 5 au 12 juin 2012
Plan du site
Opinions
 

Bateau , culture, et vie de groupe

                                            
                              

 

Bateau , culture, et vie de groupe.
15/07/2011
 
Quelques 90 minutes passées sur l'île de Kerkenna dans une plage totalement naturelle qui possède la plus pure eau de la région, malgré sa proximité du port resté plutôt traditionnel, m'ont donné une grande sensation de calme, de détente et de santé grâce à ce merveilleux équilibre biologique et minéral qu'est l'eau marine et ce dynamo d'énergie qu'est le soleil de l'après-midi.
 
À part ça , quelques faits un peu inquiétants.  
 
*Ceux qui me suivent bien se rappellent qu'il y a 2 ou 3 jours sur facebook  j'avais parlé dans un commentaire de gens qui ont passé le temps de la dictature dans un centre culturel CLIMATISÉ et d'autres à cueillir des figues de cactus. Je sais bien de quoi je parle car j'ai vécu les deux, et j'ai failli être tué dans les 2 milieux ... 
( Cette question est complexe: Ces centres, à part une activité associative indifférente au social, des clans familiaux s'y formaient, ces institutions devenaient des lieu de parasitage, des effectifs grandioses injustifiés, une occasion pour un salaire sans travail, un lieu de persécution sournoise. Tandis que les travaux ingrats dont j'ai parlé sont en même temps une manière de taire les bouches tout en maintenant suffisamment de précarité pour en faire des paratroupes qui acceptent de persécuter les indésirables ; et ce sont exclusivement ces éléments qui constituent la charpente des spectacles-contestations des derniers mois, car les vrais gens du peuple ne se sentent pas en sécurité pour agir politiquement. )
 
 Eh bien dans le bateau je me suis étendu sur un banc pour me reposer , et alors un gars s'est amené au avec 3 poulettes ( c'est bien l'appellation qu'il faut car ce phénomène du coq-plus-poulettes est courant depuis un certain temps. Il me secoue ( j'étais assoupi) et dit : "toi le gars, lève toi et laisse nous nous asseoir dans l'air comme toi" Pourtant il manquait pas de place ( bateau rempli à 40% ). 
Eh bien je ne voudrais pas être avec ces gens dans un crash d'avion dans le désert !
  
* Je laisse le salon et je monte au pont supérieur ( la terrasse, en langage non marin) et je m'assois.
Un gars est au vent devant moi. Il tient une bouteille d'eau froide sur laquelle tout le long du trajet se condensent des gouttelettes qui sont lancées par le vent à toute volée sur mon visage. J'étais perplexe. Je m'imaginais, après un naufrage dans un camp, et cet homme tenant que cigarette dans une tempête sans se douter du danger d'incendie qu'il peut causer.
 
* Bien avant cela, dans le queue au guichet de billets. Une femme qui paraît bien élevée en apparence ( en tout cas elle porte le réglementaire sans manches ) se place devant moi à la faveur d'un petit espace que j'ai laissé entre moi et une autre dame à décolleté qui renâclait tout le temps ! Eh bien je me voyais essayant d'attraper un lapin après une panne de bus dans le désert, quand viendrait cette dame.
 
* Une femme qui a passé sa journée à se balader en ville avec un jeans bien
serré, est couchée de côté sur un banc dans le salon du bateau. Quand un gars aux chaussures non cirèes s'assoie tout près , elle prend sans chapeau et le place de biais sur sa croupe. Je me voyais sur terre, dernier survivant de l'indifférence des hommes. J'ai pas de budget pour le cirage.
 
* La mode du bikini-sur-col-menton révèle ses secrets. Pas de modèle spécial pour les garçons. Ce qui suggère que ce n'est pas uniquement une mode, mais plus une manière pour gérer le parc féminin !  
Le garçon qui sort avec ce genre de filles porte parfois un accoutrement style années 78 chez nous: espadrilles blanches, pantalon jeans bleu, pull couleur claire. Parfois tout est noir.
Un autre trait qui suggère que ce n'est pas une mode libre: les femmes d'un âge mûr n'ont pas la queue du foulard qui traîne, à l'inverse des filles qui ont un encore un long parcours affectif devant eux ! 
Rappelons que cette mode se retrouve chez des filles en passe de choix social ( job, master...) ou en situation précaire...et que les associations s'en foutent , et que certains intellos disent que c'est une conciliation tradition-instincts . (Trop fortes nos filles qui décident,s'organisent et font ce design!)
 du net


du net

du parabole



Aujourd'hui sont déjà 6 visiteurs (41 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=