Observatoire الملحظ
Derniers articles آخر ما نشر
Page d'accueil الاستقبال
KHEREDDINE 2015-2016 أين المبادئ
Signaler l'abus: plainte ou information
www.ho-net.net presentation
2011-2012تونس:مسائل راهنة
Profils de detresse humaine
QUESTIONS URGENTES
Tunisie: bien etre ou savoir faire?
Tunisie : confiants, ou credules ?
Cafeteria Culturelle منتزه ثقافي
Parole à l'image (1)
Gestion des Catastrophes التصرف في الكوارث
Offres d'assistance ou demandes d'aide
Declaration universelle: Les Textes des droits de l'homme:
Micro-mensonges et tyrannismes pour macro nuisances!
Comment promouvoir les droits de l'homme?
Changements climatiques
Rapports a propos du net et la condition humaine (dh)
Articles jadis masques depuis l'été 12
عربي
Environnement et civilisation
Guide Urgences Santé
ENGLISH
Vulgarisation du web
=> L'ordinateur
=> Protocole TCP IP
=> Informatique ubiquitaire
=> Les virus
=> Moteurs de recherche
=> Le HTML
=> Langage PHP
=> Créer traffic site web
=> Referencement de site
=> Comparaison entre les systems SEVEN et VISTA
=> Astuces computering
Mon internet
Annonces tous azimuts!
Impacts sociaux du web
Criminalité
Histoire de l'internet
Actualites internet et computering
Le sens des mots : Glossaire
Le tour du monde
Histoires dans la vie
Soutenez Chatt eljerid: merveilles du monde
Abonnement des mises à jour,Newsletter
Livre d'or
Contact
Search site
Qui suis je
ALMADIAFA Forum
Observatoire: Contenus masques du 5 au 12 juin 2012
Plan du site
Opinions
 

Protocole TCP IP



      INTERNET POUR INTERNET
Home      Vulgarisation      TCP/IP

Introduction au protocole TCP/IP

TCP/IP est un ensemble de logiciels développés au fil des années (depuis les années 70) qui constituent un "langage universel" de communication informatique à travers le monde. Découvrez les différents types de réseaux TCP/IP, le cheminement des adresses IP, et le fonctionnement des noms de domaines.

Lors de sa conception, le protocole TCP/IP devait posséder les qualités suivantes :
1. une bonne reprise après panne
2. la capacité à gérer un taux élevé d´erreurs
3. une faible surcharge des données
4. la capacité de se prolonger sans difficultés dans des sous-réseaux
5. l´indépendance par rapport à un fournisseur particulier ou un type de réseau

Le protocole IP

Le Protocole Internet ou IP (Internet Protocol) est la partie la plus fondamentale d´Internet. Si vous voulez envoyer des données sur Internet, vous devez les "emballer" dans un paquet IP. Les paquets IP ne doivent pas être trop importants : la plupart du temps, ils ne peuvent pas contenir toute l´information qu´on voudrait envoyer sur Internet. Il faut donc fractionner l´information en de nombreux paquets IP.Les paquets IP, outre l´information qu´ils véhiculent, sont constitués d´un en-tête contenant l´adresse IP de l´expéditeur (votre ordinateur) et celle du destinataire (l´ordinateur que vous voulez atteindre), ainsi qu´un nombre de contrôle déterminé par l´information emballée dans le paquet. Ce nombre de contrôle, communément appelé en-tête de total de contrôle, permet au destinataire de savoir si le paquet IP a été "abîmé" pendant son transport.

L'adresse IP

Une des choses les plus intéressantes du protocole TCP/IP est d´avoir attribué un numéro fixe, comme un numéro de téléphone, à chaque ordinateur connecté sur Internet. Ce numéro est appelé l´adresse IP. Dans le cadre du standard actuel - IPV4 -, les adresses sont codées sur 32 bits. Ainsi, tout ordinateur sur Internet, par exemple le vôtre lorsque vous vous connectez par l´entremise de votre fournisseur d´accès, se voit attribuer une adresse de type a.b.c.d (où a,b,c,d sont des nombres compris entre 0 et 255), par exemple 202.15.170.1.

A partir de ce moment, vous êtes le seul au monde à posséder ce numéro, et vous y êtes en principe directement atteignable.Un rapide calcul vous montre qu´il y a, en théorie, un maximum de 2564 = 4 294 967 296 adresses possibles, ou, en d´autres termes, d´ordinateurs directement connectables, ce qui est plus que suffisant même à l´échelle mondiale (du moins à l´heure actuelle !). En fait, il y a beaucoup moins d´adresses que ce nombre impressionnant, car de nombreux numéros IP ne sont pas autorisés ou sont utilisés à des fins "techniques".

Pour l´ordinateur, cette adresse IP est codée en binaire (4 x 8 bits = 32 bits). Par exemple, 202 15 170 1 devient 110010100000111110101010 00000001.

Il est clair que pour nous les humains, il est plus facile de retenir 202.15.170.1 que 11001010000011111010101000000001 !
 

Les différents types de réseaux TCP/IP

TCP/IP est un ensemble de logiciels développés au fil des années (à partir des années 70 déjà) qui constituent un "langage universel" de communication informatique à travers le monde. Découvrez les différents types de réseaux TCP/IP, le cheminement des adresses IP, et le fonctionnement des noms de domaines.

L´adressage a été structuré logiquement dans une architecture de réseaux et de sous-réseaux. N´importe qui ne peut s´approprier librement une adresse IP : ces dernières sont régies par l´Internic (organisme international distribuant les noms de domaines), qui délivre les différentes adresses ou plutôt les classes de réseaux. Le choix du réseau dépend du nombre de machines reliées, et de l´utilisation de votre réseau : public A-B-C (ouvert sur l´internet) ou privé -D- (utilisé en local).

Dans un réseau de classe A, l´Internic fixe les 8 premiers bits (dits bits de poids fort) sous la forme 0xxxxxxx; les 24 autres bits sont laissés à l´administration de l´acquéreur du réseau de classe A. Dans un tel réseau, les adresses IP sont donc de type F.b.c.d où F (fixé par L´Internic) va de 0 à 126, les valeurs b, c et d étant laissées librement administrables par l´acquéreur. De grandes sociétés ont ce type de réseau. Par exemple, Hewlett-Packard possède le réseau 16.b.c.d (qu´on note aussi 16.0.0.0). Vous noterez que seuls 127 réseaux de ce type sont disponibles.

Dans un réseau de classe B, l´Internic fixe les 16 premiers bits sous la forme 10xxxxxx yyyyyyyy, ce qui donne des réseaux de type F.G.0.0 où F (128-191) et G (0 à 255) sont fixés par l´Afnic (représentation française de l´Internic).
Dans un réseau de classe C, l´Internic fixe les 24 premiers bits sous la forme 110xxxxx yyyyyyyy zzzzzzzz, ce qui donne des réseaux de type F.G.H.0 où F (192-223), G et H (0-255) sont fixés par le NIC. Tout le réseau 127.0.0.0 (qu´on peut voir comme un réseau de classe A) n´est pas attribué par l´Internic, car l´adresse 127.0.0.1, dite adresse de boucle, est réservée à des fins techniques. Dommage, car 24 millions d´adresses sont ainsi perdues !
De plus, l´Internic n´attribue pas non plus certains réseaux qui sont laissés à des fins privées. Ces plages d´adresses généralement non routées par les fournisseurs d´accès, en d´autres termes des plages attribuables tout à fait légalement pour des réseaux internes, vont de 10.0.0.0 à 10.255.255.255 ;
de 172.16.0.0 à 172.31.255.255 ; et de 192.168.0.0 à 192.168.255.255.
Typiquement, si vous créez votre propre réseau local en TCP/IP, vous utiliserez pour vos ordinateurs ce type d´adresses.

Cette plage d´adresses doit être indiquée de manière officielle, et on utilise pour cela l´adresse générale 192.168.0.0, ce qui veut dire "toutes les adresses comprises entre 192.168.0.0 et 192.168.0.255". Remarquez que cela signifie que vous ne pourrez jamais attribuer l´adresse 192.168.0.0 à un ordinateur précis, puisque cette dernière fait référence à tout le réseau.
Il existe une autre adresse IP réservée : l´adresse de diffusion (broadcast). C´est la dernière adresse du sous-réseau, dans notre cas 192.168.0.255. Il s´agit de l´adresse que vous utilisez pour diffuser un message vers chaque ordinateur du sous-réseau concerné.

Finalement, vous devez réserver une adresse IP du routeur par défaut (gateway) : c´est l´adresse "passerelle" qui permettra à des paquets IP de "quitter" votre sous-réseau.
 
 
 


 

 
 
   



Aujourd'hui sont déjà 9 visiteurs (97 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=