Observatoire الملحظ
Derniers articles آخر ما نشر
Page d'accueil الاستقبال
KHEREDDINE 2015-2016 أين المبادئ
Signaler l'abus: plainte ou information
www.ho-net.net presentation
2011-2012تونس:مسائل راهنة
Profils de detresse humaine
QUESTIONS URGENTES
Tunisie: bien etre ou savoir faire?
Tunisie : confiants, ou credules ?
Cafeteria Culturelle منتزه ثقافي
Parole à l'image (1)
Gestion des Catastrophes التصرف في الكوارث
Offres d'assistance ou demandes d'aide
Declaration universelle: Les Textes des droits de l'homme:
Micro-mensonges et tyrannismes pour macro nuisances!
Comment promouvoir les droits de l'homme?
Changements climatiques
Rapports a propos du net et la condition humaine (dh)
Articles jadis masques depuis l'été 12
عربي
Environnement et civilisation
Guide Urgences Santé
ENGLISH
Vulgarisation du web
Mon internet
Annonces tous azimuts!
Impacts sociaux du web
Criminalité
Histoire de l'internet
Actualites internet et computering
=> Dernieres actualites securite
=> Infos bureautiques et OS...
=> Chronologie partie 1
=> Chronologie partie 2
=> Juillet 2008: la faille du DNS
=> Informatique été 2008
=> Actualites 2009-2010
Le sens des mots : Glossaire
Le tour du monde
Histoires dans la vie
Soutenez Chatt eljerid: merveilles du monde
Abonnement des mises à jour,Newsletter
Livre d'or
Contact
Search site
Qui suis je
ALMADIAFA Forum
Observatoire: Contenus masques du 5 au 12 juin 2012
Plan du site
Opinions
 

Dernieres actualites securite


      INTERNET POUR INTERNET
Home      Actualités internet      Dernières actualités sécurité
Be notified of
page updates
it's private
>ChangeDetection

Sécuriser son système d'information grâce à la virtualisation 
La Raffinerie du Midi a virtualisé son système d'information de bout en bout pour améliorer la traçabilité et la sécurité de ses données. Un projet à 330 000 euros.

Créée en 1883, la Raffinerie du Midi gère 10 % du raffinage réalisé en France. Cette co-entreprise d'Esso, Shell et Total emploie une centaine de collaborateurs répartis entre son siège parisien et huit sites d'exploitation en région. Son activité consiste à réceptionner, stocker et distribuer cinq produits d'hydrocarbures liquides : super, essence sans plomb 95 et 98, gazole, et fioul domestique. Les hydrocarbures arrivent par pipeline, chemin de fer ou bâteau sur les sites d'exploitation qui redistribuent à leur tour ces produits par camions-citernes partout en France.

Consolidation de six serveurs physiques sur trois serveurs virtuels

En 2006, la nouvelle direction de l'entreprise décide de consolider ses applications informatiques, y compris celles de l'IBM AS/400. L'objectif est double : répondre aux nouvelles réglementations (Bâle II, Sarbanes-Oxley, etc.) et sécuriser les données. "C'était aussi l'occasion de renouveler le parc informatique vieillissant en garantissant notre indépendance vis-à-vis des fournisseurs de matériel", se souvient José Nunez Alvarez, responsable de la sécurité informatique de la Raffinerie du Midi.


L'ensemble de ces contraintes amène rapidement la Raffinerie du Midi à virtualiser ses serveurs d'applications avec les logiciels de l'éditeur VMware. "Les autres solutions ne nous semblaient pas assez mûres et elles n'étaient pas très présentes dans le secteur industriel", explique José Nunez Alvarez (photo). L'entreprise a consolidé six serveurs d'application physiques sur trois serveurs ESX de VMware regroupant onze machines virtuelles : Active Directory, serveur de messagerie Lotus Notes 7, serveur de fichiers, serveur d'impressions et diverses applications métier. "Si l'un des trois serveurs ESX tombe en panne, les machines virtuelles qui y sont attachées sont automatiquement prises en charge par l'une des deux autres machines ESX via la fonction de haute disponibilité VMotion VMHA", précise le RSI.

Un système haute disponibilité à moindre coût

Séduite par la souplesse de la virtualisation, la Raffinerie du Midi a décidé de pousser cette approche jusqu'au stockage des données pour virtualiser son système d'information de bout en bout. Elle a donc déployé un SAN (Storage Area Network) basé sur le logiciel de virtualisation et d'administration du stockage SANmelody de Datacore. "Ce logiciel nous a permis de consolider et de sécuriser facilement toutes nos données et de mettre en oeuvre un système haute disponibilité à moindre coût", estime José Nunez Alvarez.

Le SAN se compose de deux serveurs de domaine de stockage locaux (Storage Domain Server), hébergés sur des serveurs physiques standards, reliés par fibre optique aux machines VMware d'un côté, et à deux baies de disques HP de l'autre côté. Les données sont écrites simultanément sur les deux serveurs de stockage grâce à la fonction de réplication en mode synchrone de SANmelody. Si le premier serveur de stockage tombe en panne, l'autre reprend automatiquement le relais. Pour parfaire le dispositif, la Raffinerie du Midi réplique une image complète du système sur un deuxième SAN hébergé sur un site de secours. Distant de 400 km, il se compose d'une baie de disques HP entrée de gamme, et d'un troisième SDS SANmelody. Les deux sites sont reliés via une simple ligne ADSL.

Un système d'information centralisé et redondant

L'ensemble du système d'information étant virtualisé, la Raffinerie du Midi a déployé un système perfectionné de sauvegarde basé sur EVault d'Infostage. Cette solution de sauvegarde est très rapide car elle fonctionne en mode disque à disque et la copie est incrémentale (delta bloc). Résultat, il ne faut que six heures pour sauvegarder l'ensemble du système d'information quotidiennement. Grâce à la virtualisation, la Raffinerie du Midi dispose aujourd'hui d'un système complètement centralisé et redondant. Le système d'information est désormais administré depuis le siège et peut être consulté à distance, via une interface web. Au total la société dispose de 60 postes de travail, 30 PC et ordinateurs portables au siège ainsi que 30 clients légers sur les sites de production en région.

Le déploiement de cette infrastructure - virtualisation VMware, SANmelody, EVault - n'a nécessité que 60 jours-homme au total, y compris la mise en place des nouveaux serveurs et la migration des données. Au total, tout le projet de refonte a coûté autour de 330 000 euros (matériels, licences, maintenance et service compris). "Le retour sur investissement de notre solution est difficile à estimer précisément mais la virtualisation nous a permis de mettre en place un nombre de serveurs minimal, et, par rapport à une baie de stockage physique, un SAN virtuel est déjà beaucoup plus avantageux à l'achat", conclut José Nunez Alvarez.

Lire aussi :

Sept ouvrages pour améliorer la sécurité de votre système d'information

Microsoft et Cisco se battent pour contrôler la santé des postes clients

Microsoft Hyper-V face à VMware Infrastructure

Sécuriser son système d'information grâce à la virtualisation


 
 
 
     



Aujourd'hui sont déjà 9 visiteurs (42 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=