Observatoire الملحظ
Derniers articles آخر ما نشر
Page d'accueil الاستقبال
KHEREDDINE 2015-2016 أين المبادئ
Signaler l'abus: plainte ou information
www.ho-net.net presentation
2011-2012تونس:مسائل راهنة
Profils de detresse humaine
QUESTIONS URGENTES
Tunisie: bien etre ou savoir faire?
Tunisie : confiants, ou credules ?
Cafeteria Culturelle منتزه ثقافي
Parole à l'image (1)
Gestion des Catastrophes التصرف في الكوارث
Offres d'assistance ou demandes d'aide
Declaration universelle: Les Textes des droits de l'homme:
=> Histoire de sa rédaction
=> Passion et nécessité
=> Un travail de terrain
=> Au fil de l'histoire: une idée
=> La charte arabe
=> Remarques de la CIJ sur la charte Arabe
=> Santé et droits de l'homme
=> Cybercriminalité
=> Pédophilie
Micro-mensonges et tyrannismes pour macro nuisances!
Comment promouvoir les droits de l'homme?
Changements climatiques
Rapports a propos du net et la condition humaine (dh)
Articles jadis masques depuis l'été 12
عربي
Environnement et civilisation
Guide Urgences Santé
ENGLISH
Vulgarisation du web
Mon internet
Annonces tous azimuts!
Impacts sociaux du web
Criminalité
Histoire de l'internet
Actualites internet et computering
Le sens des mots : Glossaire
Le tour du monde
Histoires dans la vie
Soutenez Chatt eljerid: merveilles du monde
Abonnement des mises à jour,Newsletter
Livre d'or
Contact
Search site
Qui suis je
ALMADIAFA Forum
Observatoire: Contenus masques du 5 au 12 juin 2012
Plan du site
Opinions
 

Passion et nécessité



      INTERNET POUR INTERNET
Home      Declaration universelle: Les Textes des droits de l'homme:      Passion et nécessité

Jeanne Hersch (Genève, 1910-2000) s'oriente très tôt vers la philosophie, sous l'influence de celui qui restera toujours son maître, Karl Jaspers. Docteur ès lettres, elle enseigne la philosophie à l'Université de Genève dès 1956, dont elle devient professeur en 1962. Son autorité intellectuelle et morale sur le plan international lui valent d'être appelée à la direction de la philosophie de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), de 1966 à 1968.

J. HerschA l'occasion du 20e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, elle dirige en 1968 la publication d'un ouvrage fondamental Le Droit d'être un homme, recueil de textes de toutes les traditions culturelles du monde et d'époques les plus diverses, qui démontrent que le principe des droits de l'homme et de la dignité humaine est ancré dans l'esprit des hommes.

De 1970 à 1972, Jeanne Hersch représente la Suisse au Conseil exécutif de l'Unesco. Fidèle à sa vocation d'enseignante – elle a marqué des générations d'étudiants -, elle a poursuivi sa carrière de professeur à la Faculté de Genève jusqu'en 1977. Elle a illustré son combat pour la liberté et contre l'injustice à travers d'innombrables ouvrages, articles et conférences.

Le concept de droits de l'homme répond à un besoin exprimé dans toutes les cultures

C'est en philosophe qu'elle s'interroge sur les droits de l'homme, leur raison d'être et leur fondement. Pour elle, seul le "détour philosophique" peut permettre de comprendre pourquoi ces droits, en théorie universellement reconnus, continuent en pratique d'être bafoués un peu partout dans le monde. La philosophie des droits de l'homme, considérée comme l'expression majeure de l'impératif moral dans le champ sociopolitique, s'inscrit pour Jeanne Hersch au cœur d'une réflexion beaucoup plus large sur la spécificité de la nature humaine.Haut page

Prenant la parole à l'occasion du cinquantenaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, en 1998, elle rappelait ce qu'elle affirmait déjà en 1968 dans Le Droit d'être un homme : le concept de droits de l'homme, s'il n'est pas universel, répond à un besoin exprimé dans toutes les cultures et toutes les langues depuis que les sociétés humaines existent; ce besoin "contre nature", puisqu'il s'oppose à la loi naturelle du règne du plus fort, exprime en fait la quintessence de la nature humaine. L'homme, en effet, "est doué de la capacité, et donc du droit, et donc du devoir, de faire de lui-même un être responsable de ses décisions et de ses actes, reconnaissant du même coup la même capacité, le même droit, le même devoir à tout autre être humain."

"Telle est – souligne Jeanne Hersch - la seule raison des Droits capable de résister aux démentis de l'expérience et de l'histoire. La nature leur inflige trop d'échecs pour qu'on puisse les fonder à moindre frais. Il y faut ce fondement absolu : l'acte de foi en l'homme, sans lequel il ne peut qu'être vaincu par le droit du plus fort, maître de la nature." 05.2000.

 
 
 
 
 
 
   



Aujourd'hui sont déjà 26 visiteurs (130 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=