Observatoire الملحظ
Derniers articles آخر ما نشر
Page d'accueil الاستقبال
KHEREDDINE 2015-2016 أين المبادئ
Signaler l'abus: plainte ou information
www.ho-net.net presentation
2011-2012تونس:مسائل راهنة
Profils de detresse humaine
QUESTIONS URGENTES
Tunisie: bien etre ou savoir faire?
Tunisie : confiants, ou credules ?
Cafeteria Culturelle منتزه ثقافي
Parole à l'image (1)
Gestion des Catastrophes التصرف في الكوارث
Offres d'assistance ou demandes d'aide
Declaration universelle: Les Textes des droits de l'homme:
Micro-mensonges et tyrannismes pour macro nuisances!
Comment promouvoir les droits de l'homme?
Changements climatiques
=> Gestion et debut des études du changement climatique
=> Album
=> La Terre en chiffres
=> Actualites de 2008
=> Fonte de la glace éternelle
=> Retour a la fonte des glaciers :Ice shelves melting
=> Effet de serre: mieux comprendre le phénomène
=> Augmentation de la température de la terre
=> Lien entre réchauffement et catastrophes
Rapports a propos du net et la condition humaine (dh)
Articles jadis masques depuis l'été 12
عربي
Environnement et civilisation
Guide Urgences Santé
ENGLISH
Vulgarisation du web
Mon internet
Annonces tous azimuts!
Impacts sociaux du web
Criminalité
Histoire de l'internet
Actualites internet et computering
Le sens des mots : Glossaire
Le tour du monde
Histoires dans la vie
Soutenez Chatt eljerid: merveilles du monde
Abonnement des mises à jour,Newsletter
Livre d'or
Contact
Search site
Qui suis je
ALMADIAFA Forum
Observatoire: Contenus masques du 5 au 12 juin 2012
Plan du site
Opinions
 

Fonte de la glace éternelle




 


Fonte de la glace éternelle


TF1/LCI : Photo satellite des glaces du pôle Nord, parcourues d'immenses failles
Agrandir l'image

Crédit Photo : TF1/LCI  Photo satellite des glaces du pôle Nord, parcourues d'immenses failles

 

La fonte des glaces s'accélère

  • Des photos prises par satellite montrent d'immenses 
    failles qui parcourent la banquise arctique, jusqu'au
    pôle Nord.

 


La calotte glaciaire arctique se réduit comme peau de chagrin
à cause du 
réchauffement climatique. A la fin de l'été 2005,
elle ne s'étendait que sur 5,5 millions de km2, contre 8
millions de km2 au début des années 1980. 
Le 
réchauffement climatique semble ainsi entraîner 
une 
fonte des glaces

plus rapide que prévu, ce que soulignent
des images satellitaires postées mercredi sur le site de 
l'Agence spatiale européenne (Esa) : elles révèlent 
d'immenses fractures dans la calotte glaciaire au nord de 
l'Europe et attestent d'une accélération de la disparition des
glaciers au Groenland.

 

"Cette situation est différente de tout ce que l'on a pu 
observer lors des précédentes saisons de fonte record 
des glaces", souligne le responsable de l'analyse des
images, Mark Drinkwater, du Centre d'observation 
de la Terre de l'Esa basé à Frascati (Italie). 
"Un bateau aurait pu remonter sans difficulté jusqu'au 
pôle Nord depuis l'archipel de Spitzberg (Norvège) ou 
le nord de la Sibérie, au travers de ce qui est normalement
constitué de glace solide". Les images, acquises du 23 
au 25 août, montrent une large zone fracturée rejoignant 
le pôle Nord depuis l'archipel de Svalbard (ou Spitzberg),
à l'extrême nord de la Norvège, et celui de Severnaya
Zemlya, dans les eaux arctiques sibériennes. Selon les 
scientifiques de l'Esa, de 5 à 10% de la glace pérenne - celle
qui ne fond normalement jamais - s'est fracturée lors des
tempêtes de fin d'été, ce qui implique une glace plus fragile
et moins épaisse.

 

248 km3 de glace ont fondu de mai 2004 à avril 2006

Témoignant d'une tendance identique, une étude à paraître
jeudi dans la revue scientifique britannique Nature contraint
elle aussi les spécialistes à s'interroger sur la vitesse de la
fonte des glaces

. Les glaciers du Groenland, deuxième 
réserve d'eau douce gelée au monde, disparaissent deux fois 
et demie plus vite qu'il y a deux ans, selon l'analyse d'images 
satellitaires de la Nasa réalisée par Isabella Velicogna, du 
Jet Propulsion Laboratory de Californie, et Tavi Murray, 
de l'université de Swansea (Royaume-Uni).

 

Sur la période allant de mai 2004 à avril 2006, ce sont 248 km3
de glace qui ont fondu chaque année, s'écoulant de la terre 
ferme vers l'océan, ce qui se traduit sur le globe par une 
élévation du niveau des mers de 0,5 millimètre par an. 
Soit un phénomène beaucoup plus rapide que les dernières 
prévisions du Groupe intergouvernemental d'experts sur 
l'évolution du climat (GIEC), qui remontent à 2001. 
Les prochaines estimations de ce groupe mis en place par l'Onu
sont attendues en janvier 2007.

D'après agence


Climat - La fonte des glaces s'accélère

 
Une nouvelle qui ne  surprend pas ! Tout "bon" 
scientifique le sait depuis plus de 30ans, les politiques 
aussi. Mais ils préfèrent, quelque soit leur couleur, 
s'interesser à d'autres problèmes apporteurs de voix a 
court terme ! Le long terme ne rapporte rien ! Ce qui 
est choquant c'est de savoir qu'il existe des solutions, 
pas très originales, qui permettent d'endiguer a court 
terme l'augmentation de l'effet de serre ! Si l'on avait 
poussé les recherces sur le cycle Pantone on aurait des 
voitures consomant 80% de moins avec des rejets
polluants beaucoup moindres ! De la meme manière si
on utilisait à haut niveau les nouvelles technologies de 
chauffage on reduirait notre consomation d'énergie fossile
de 50 à 75% dans ce domaine ! Mais la diffusion de ces 
techniques reste confidentielle donc chere puisqu'il n'y a 
pas d'effet de masse pour abaisser les couts ! Et d'un point
de vue économique c'est bcp plus interessant ! Je le sais 
puisque j'en vie étant vendeur de technologies "nouvelles"
de chauffage ! Ces solutions on l'avantage d'exister meme
si ce n'est pas le mieux. Ce serait peut être intelligent d'y 
songer parce que la centrale thermonucleaire non polluante
ne consomant aucune énergie fossile, ce n'est encore que 
du domaine de la recherche fondamentale. Il faudra encore
attendre, si on trouve la solution, plusieurs dizaines d'années
avant la construction de la premiere de ces centrales. Il vaut
mieux consommer une énergie fossile non renouvelable, cause
de pollution et du réchauffement plutot que de faire des
recherches pour limiter cette consomation ! c'est la loi du profit...
On est en train de vivre exactement la même chose qu'avec
l'amiante ! Ici on parle de la terre et que je sache, en dehors 
des romans de sciences fiction, on n'a pas encore trouvé de 
planète de rechange ! J'ai des enfants, j'aimerai bien qu'ils 
vivent sur une terre propre et saine ! Eux ne se poseront plus
de problèmes de pollutions, il n'auront plus d'énergie fossile !
 
 
 

Fonte des glaciers éternels

L'Eiger suscite des inquiétudes
 
L'Eiger suscite des inquiétudes[swissinfo]
 
04.10.2006 14:29
 
Le permafrost et ses variations sont d'excellents indicateurs 
pour se faire une idée des effets du climat sur l'environnement alpin. Depuis plusieurs années, les températures du sol gelé et les profondeurs du dégel estival sont supérieures à la moyenne.
 
Au cours de ces dernières années, les glaciers ont reculé de façon dramatique en Suisse. De 1850 à 1975, les glaces éternelles dans les Alpes ont perdu près de la moitié de leur volume et le tiers de leur surface. Depuis 1975, 20 à 30% du volume des glaciers a fondu. La canicule de l'été 2003, à elle seule, a entraîné la disparition de 5 à 10% des réserves de glace dans l'arc alpin.
 
Des conséquences graves pour la Suisse
 
Les glaciers couvrent jusqu'à 3% du sol helvétique. Et près de 6% du territoire est en permanence immergé sous une couche de permafrost, sol - ou roche - qui se maintient à une température égale ou inférieur à zéro degré. Dans ce contexte de changement climatique, nul doute que des problèmes géologiques vont surgir à l'avenir. 

De nouveaux plans d'eau pourraient ainsi apparaître, comme c'est le cas à Saas Balen, près du glacier du Gruben, ou encore sous le glacier de Grindelwald, près de Bäregg. Leur débordement pourrait mettre en péril les zones adjacentes ou situées en aval. Les mesures pour prévenir de tels dangers sont évidemment extrêmement coûteuses. Puis, se pose aussi le problème des réserves et de l'alimentation en eau potable.
 
archives
Climat: les glaciologues étudient les variations thermiques au Mont-Miné (VS) 25 septembre 2006, 19h30 Le Journal [02:06  min.]
 
Zermatt (VS): l'Université de Zurich étudie la fonte des glaciers sur le terrain [01:55  min.]
 
Le musée Alpin Suisse de Berne expose la fonte des glaciers [01:49  min.]
 
Fonte inexorable du "Perito Moreno", un glacier de Patagonie [00:57  min.]
 
Réchauffement climatique: fonte spectaculaire du glacier argentin "Perito Moreno" [00:23  min.]
 
Le recul des glaciers en images [02:32 min.]
 
Le réchauffement climatique [02:28 min.]
 
Les paysages glaciaires, plus menacés que jamais
 
 

 

Exemple aux Etats-Unis : Les glaciers du sud-est de l’Alaska fondent deux fois plus vite que prévu, et, deux fois plus vite qu’on ne le pensait auparavant, affirme une nouvelle étude américaine. Ils ont établi que 95 % des glaciers du sud-est de l’Alaska fondaient et que certains ont perdu jusqu’à 650 mètres de hauteur depuis 1948. Grâce aux nouvelles données plus précises, ils ont calculé que la vitesse de la fonte de ces glaciers avait été grandement sous-estimée.

Pour en savoir plus : Le site : panda.org
 
 
 
 
 
 
 
 
   



Aujourd'hui sont déjà 6 visiteurs (37 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=